version 2003


"Systèmes Transformant Education, Technologies et Informations en Connaissances"

Clusters économiques fondés sur l'amélioration du relationnel interpersonnel comme source de revenus, d'innovations et d'organisation pour les entreprises.

Lien vers le site version 2004

 

Définition du clusterDéveloppement géographique - Charte générale  -  Ressources "HBN"  -  Faq - WebTour

Adoption d'une charte générale conforme à celle des autres clusters Wallons. 


But:
créer du business et de la croissance

Méthodologie:
les chaînes de valeurs et les choix économiques

 

Le secteur des TIC présente des différences importantes avec les secteurs industriels traditionnels : nombre important de sociétés, grande diversité des activités, difficulté de financement d'intangibles toujours importants, concurrences très fréquentes entre les compétences disponibles, etc ...

Durant ces dernières années, différentes pistes aux succès durables mitigés ont été testées et observées dans le secteur (ex.: VAR, Grappes technologiques, GIE, Associations momentanées, etc ...).

Des initiatives en apparence originales et spécifiques ont obtenu plus rapidement des résultats économiques concrets. On constate a posteriori qu'elles ont en fait suivi des démarches très similaires aux orientations suivies par les autres clusters wallons.

Les sociétés qui ont sollicité la création de S-tetic ont participé à de telles expériences positives. Elles proposent donc que ces orientations soient également choisies comme charte générale d'initiation et d'entretien des clusters dans le domaine des TIC.

Charte générale

Etape 1 : se connaître

Etape 2 : connaître son environnement

Etape 3 : créer du business

Etape 4 : développer des synergies et des partenariats

Etape 5 : pratiquer le benchmarking

Etape 6 : favoriser les développements technologiques

Etape 7 : pratiquer une approche commerciale permanente

Etape 8 : assurer une promotion continuelle

Etape 9 : favoriser la création d'activités et de produits nouveaux

Observations spécifiques au secteur TIC

- Les étapes 1 et 2 ne sont pas simples et ne sont pas à négliger. Le secteur est tellement vaste qu'une connaissance utile de son environnement est difficile à acquérir et à entretenir. Nos richesses sont réelles mais mal connues. Ceux qui déclarent trop vite les connaître se trompent souvent. Les analyses des chaînes de valeurs se sont avérées être un outil puissant même si parfois complexe à maîtriser. Les collaborations positives ne se découvrent pas facilement et on doit savoir "pourquoi" et "avec qui" réaliser des actions.

- La réalisation de l'étape 3 "créer du business" est une nécessité avant de passer aux autres étapes. Dans les TIC, le financement des développements d'actifs intangibles s'est en effet avéré rédhibitoire pour beaucoup de sociétés, en l'absence de commandes ou de marchés identifiés. Dans les TIC, on ne peut faire de développements ou de croissances durables sans générer un apport continuel de fonds propres sur base de ses propres actifs. Le démarrage réel d'un cluster a lieu quand on a réussi à créer du business régulier avec le "disponible" fourni par le groupe, ce qui garantit qu'une compétence globale nouvelle est réellement effective.

Brûler cette étape conduit à des développements (ex.: étapes 6 ou 9) risqués ou à du "lobbysme" et du "clientélisme" (ex.: étapes 7 et 8) sans succès ou sans lendemains.

- Dans le secteur TIC, il n'est pas possible pour un groupe d'entreprises de boucler régulièrement la séquence des neuf étapes sans support externe. Il n'est pas plus facile à un animateur ou à un conseiller de donner un support pointu sur tous les neufs points. Il faut donc pouvoir connaître les ressources et supports disponibles, tant publics que privés,  pour pouvoir les intégrer facilement et correctement aux différents stades de son action. C'est la raison pour laquelle une page de ce site permet à ces ressources et supports de se répertorier en regard de l'étape pour laquelle ils peuvent apporter un support expérimenté.

- Contrairement à la forme pratiquée dans des clusters moins nombreux, il n'est pas imaginable que l'action de clustering dans les TIC conduise à des réunions communes entre tous les acteurs du secteur, sous l'égide d'une animation unifiée. Plus qu'ailleurs, les réunions et rencontres sont initiées et dirigées par les sociétés initiatrices, aux fins de leurs croissances propres et de celles avec qui elles interagissent.

De ce fait, la stratégie de clustering dans les TIC pourra créer certaines concentrations d'excellence, mais elle conserve une diversité d'activités multiples. L'application de la charte générale induit "un plus" uniquement dans la mesure où les investissements et développements tiennent compte de manière volontaire de l'environnement existant (étapes 1 et 2), évitant à l'économie privée et individuelle de financer des doublons non-rentables. 

L'adhésion à la charte générale pousse implicitement vers des innovations procurant de la valeur globale additionnelle. Le cluster s'appuie sur la connaissance et l'adhésion de son environnement pour trouver son moteur de croissance (dans les TIC, l'innovation "additionnelle" procurant de la valeur à plusieurs est moins risquée que l'innovation "concurrentielle").

En ce sens l'adhésion à la charte générale est suffisante à ce jour pour créer une première unité d'esprit, malgré une diversité importante des activités des différents groupes pouvant y adhérer.


Envoi d'un commentaire sur cette page

[shared2/bottom1.htm]


S-tetic est une animation économique réalisée par Agoria Hainaut Namur
avec le soutien de la Région wallonne et des fonds du Feder
        
Agoria Hainaut Namur - 15, rue Puissant - 6000 Charleroi - Tél.: +32(0)71-235 711 - Fax: +32(0)71-235 719
Contact: Paul Defourny - Tél.: +32(0)71-235 710 - Gsm: 0473-999 220 - e-mail